SAM_5109a

       A la fin des années 1950, Citroën souhaite combler l’important vide qu’il existe entre la DS et la 2CV, le projet AM (M pour milieu de gamme) est lancé. La direction exige une voiture trois volumes car elle refuse une carrosserie "d'utilitaire" pour son futur modèle. C'est le fabuleux Bertoni, père de la Traction, de la DS et de la 2CV qui donnera naissance aux lignes de l'Ami 6, sa dernière œuvre. Cependant, les restictions budgetaire viennent vite stopper les ambitions de la marque qui se voit contrainte de proposer un modèle reprenant la base mécanique de la 2CV. Le moteur de 425cm3 est néanmoins poussé à 602cm3 pour passer à 3CV.

22082010

Dévoilée en 1961 l’Ami 6 sera une super 2CV. Citroën souhaite avant tout toucher une clientèle féminine. L’Ami 6 inaugure également la toute nouvelle chaîne de production de Rennes la Janais, en Bretagne, alors considérée comme l’une des usines les plus modernes d’Europe. Véritable modèle patriotique, l’usine fait appelle à des sous-traitants dans toute la Bretagne.

DSC00723

Rapidement Citroën adopte le slogan du "kilomètre confort le moins cher". 

IMG_7663

La version "Club" est présentée au Salon de l'Automobile de 1967 sur la break, c'est une version un peu plus étoffée et qui sera proposée sur les Ami 6 berlines pour l'année modèle 1969.

 

Mécanique

SAM_4298

L'Ami 6 reprend donc la plateforme de la 2CV, elle inaugure le niveau bicylindres refroidi par air de 602cm3. Celui-ci lui permet de dépasser les 120km/h grâce à son carburateur double corps poussant la puissance du moteur à 35 ch. La base mécanique de la 2CV restant la même, elle garde son châssis et ses quatre roues indépendantes qui lui confèrent une tenue de route remarquable et un grand confort. Après Mai 1968, c'est la même mécanique que les Ami 8 qui est montée sur les dernières Ami 6. 

Ligne 

IMG_7635

       L'Ami 6 possède une ligne atypique, avec comme la Ford Anglia, une lunette arrière inversée en forme de Z. Son capot est creusé en forme de vague. La version Club se voit habillée de double phares cerclés de chromes, d'encadrement de vitres en inox, de moulures de bas de caisse et d'enjoliveurs "Gala" aussi montés sur les 2CV Export. 

SAM_4285_DxO

L'Ami 6 était aussi la voiture d'Yvonne De Gaulle (Devant le Mont Valérien).

 

Vie à bord

SAM_6778

       L'Ami 6 est une voiture confortable, moins rudimentaire que la 2CV et qui privilégie l’habitabilité intérieur. Sa ligne facilite l'accès à son imposante malle arrière.

SAM_6779

L'habitacle est très lumineux grâce à ses grandes surfaces vitrées, les fins montants de son large pare-brise et ses portes intégrant des vitres à doubles coulissement. Elle reprend les poignées de portières de la DS et possède comme elle, un volant monobranche. Elle conserve néanmoins le pommeau sphérique de boîte de vitesse de la 2CV.

SAM_4305_DxO

Les sièges avants de la Club sont séparés et inclinables. La scellerie intègre également des vides poches sur les côtés. La Club se distingue également par ses poignées de porte et la branche de son volant noires. Pour le salon de 1967 la planche de bord devient intégralement noire. 

SAM_4307_DxO_DxO

Le compteur est gradué jusqu'à 140 mais l'Ami 6 était donnée pour 123km/h 

La Club de Alain

En 99

       "Mon Ami 6 est du 3 mars 1969. A l'époque, elle est achetée par un monsieur de 73 ans qui roule avec jusqu'en 1990. Il reste même dans le guide Michelin quelques cartes de visites (Arles, Nice, le Mans). Je l'ai acheté en Octobre 1998 au neveu qui avait hérité de la maison de ce monsieur. La voiture était sous une couverture et n'avait pas roulé depuis 8 ans. L'avant droit avait été refait en 1982 suite à un accident. En 1987, l'aile arrière avait été changée et l'embrayage refait en 1989. Au début je m'en servais peu mais depuis 5 ans je roule bien plus avec je fais jusqu'à 6000 km par an, aujourd'hui j'arrive à 140 000 km." 

SAM_6741

Pourquoi choisir une Ami 6 ? 

"Mes parents en avait une avant ma naissance avant 1965. C'était la première voiture de ma mère , elle a appris à conduire dessus, et roulait avec quand elle était enceinte. Est-ce que j'ai ressenti ça pendant la grossesse ? Le 8 mai 1976, mon père vendit l'Ami 6, la voiture avait été bien briquée pour l'occasion. Ma mère était attristée de la voir partir... J'avais 6 ans et cela me boulversa de la voir si chagrinée. Je lui ai dit que quand je serai plus grand j'en achèterai une. Pour remplacer l'Ami 6, mon père acheta deux 2cv d'occasion.  

Au début des années 1990, je voulais acheter une Ami 6. J'en ai trouvé une en 1994 que j'ai acheté le 14 février : une berline Club Blanc Stellaire de Décembre 1968. A l'époque j'étais secrétaire de l'Ami Club France. En 1998, le président du club, qui était un ami, voulait me l'acheter pour son mariage. Un peu en même temps, une personne de Paris m'appelait pour me parler d'une Ami 6 Or Sombre en insistant pour que j'aille la voir. Après hésitation j'ai téléphoné au vendeur et j'y suis allé en Septembre 1998. Devant l'état et la rareté du modèle, nous l'avons acheté avec le président du club. Je commençais à avoir déjà pas mal de voitures et il fallait que je fasse de la place. J'ai finalement vendu mon Ami 6 Blanc Stellaire à mon ami et j'ai récupéré ma part de l'Or Sombre. Bien que peu attiré par celle-ci, j'étais déjà conscient de la rareté de cette teinte (AC 302)."

G0010040b

Plutôt passionné d'anciennes ? Citroëniste ? Deuchiste ?

"Je suis plutôt orienté 2cv et bicylindres (j'ai deux 2cv, une Dyane et l'Ami 6). Ce sont des petits moteurs que je connais bien et que je maîtrise. Une voiture, il faut que je sâche la régler moi-même. Je ne m'en sers pas exclusivement pour aller à des concentrations comme beaucoup le font, j'aime pouvoir les utiliser au quotidien, aller en vacances avec, voir des amis... Il faut en profiter tant que l'on en a encore le droit..."

SAM_6752

Merci à Alain pour son témoignage et le partage de sa superbe Ami 6 couleur caramel !

Pour la voir rouler c'est par ici