P1150123b

Quand on parle de chasseurs d'épaves, on pense avant tout aux plongeurs explorant les fonds marins à la recherche d'un vaisseau englouti. Mais ici c'est bien d'Automobile dont on parle et donc de chasseurs d'épaves de véhicules anciens ! Quelques-uns trouveront cette passion étrange tandis que d'autres crieront au massacre. Âmes sensibles s'abstenir et bonne découverte aux curieux. 

DSC02739

Où peut-on trouver ces épaves ? Tout simplement dans de vieilles casses et garages désafectés ou parfois en pleine nature. Trouver une épave abandonnée, c'est un peu comme découvrir une maison en ruine recouverte par le lierre. Tout le plaisir se trouve dans la stupéfaction lors de la découverte. On peut y voir une certaine beauté de la nature qui reprend ses droits sur la marque humaine. Cet environnement naturel ou déserté sublime ces anciennes lignes, parfois pleines de souvenirs et d'histoire. C'est peut-être ça la chasse aux épaves. 

P1130103

Cependant, les épaves sont une espèce en voie de disparition.Quand les voitures ne sont pas pillées, ce sont les terrains qui sont rasés pour être dépollués. 

DSC02729

Il existe quelques personnes assez courageuses - ou folles -  pour sauver quelques modèles rares et puis il y a tous les autres, ceux qui bavent sur la rouille en hurlant de douleur et criant à l'hérésie "il faut la sauver !". On ne pourra pas le leur reprocher, on préfère tous voir les belles autos rouler.

SAM_5683

Cependant, tout n'est pas si rose, il y a des spéculateurs, car oui cette passion est aussi convoitée par les riches personnes, comme on pouvait le voir au dernier salon Rétromobile cette année. On y a vu des véhicules dans un état de rouille très avancé, se vendre pour "quelques" millions. Parmi les acheteurs il y avait heureusement des passionnés mais beaucoup commencent à voir en l'Automobile de collection, un placement comme on achète un tableau, non pas pour sa beauté mais pour la valeur qu'il représente.

SAM_6627

Pour les rares ermites qui auraient raté l'épisode de la Collection Baillon : tout commence dans les années 1950, Roger Baillon est un entrepreneur ayant fait fortune grâce à sa compagnie de transports. Passionné de belles voitures anciennes, celui-ci arpente les casses automobiles en rachetant des véhicules de prestiges (Delahaye, Voisin, Bugatti...) dans le but de les restaurer et de faire un musée. Mais son rêve s'effondre lorsqu'il fait faillite en 1978. La centaine de voitures rachetées reste alors sous des abris de fortune, cachées pendant des décennies.

File0098

Ce n'est qu'à la mort du fils de Roger Baillon que les petits enfants décident de révéler le secret très bien gardé et de mettre aux enchère ce qu'il reste de la collection. C'est alors un véritable tremblement de terre dans le monde de la Collection, on parle d'un des plus beaux trésor Automobiles jamais découvert ! Les enchères atteignent bien évidemment des sommets mais la collection du grand-père est dilapidée alors que la vente de quelques modèles comme la Ferrari 250 GT SWB et la Maserati A6G Gran Sport Frua aurait amplement suffit à la restauration du reste de la collection et à l'ouverture du musée. Certaines épaves seront restaurées et d'autres gardées en l'état. Il est vrai que l'on peut se demander ce qui serait le plus profitable : voir rouler de nouveaux ces trésors rutilants ou les conserver dans cet état d'une tout autre beauté ? 

DSC02727

Alors si vous tombez sur une belle épave, profitez-en avant qu'elle ne disparaisse !

 

edit : comme le dit très bien Arthur dans les commentaires :

"NE PAS PILLER les épaves, sauf si les bulldozers sont a côté ! 
Les autres chasseurs vous remercient !"